Coin des professionnels
Vous êtes médecin, pharmacien
infirmier(e),étudiant(e),...?

Inscrivez-vous ici pour accéder à l'espace professionnel.
Identifiant :
Mot de passe :
Définitions des produits
POPPERS

L'histoire des « poppers » débute en 1844, lorsque le chimiste français Antoine Balard synthétise le nitrite d'amyle.  En 1867 le médecin écossais Brunton montre l'intérêt de cette molécule en cardiologie pour lever les spasmes coronariens dans l'angine de poitrine.

Maintenant supplanté par d'autres dérivés nitrés, le nitrite d’amyle sera largement utilisé en thérapeutique jusqu'au milieu du 20ème siècle. Il se présente à cette époque sous forme de petites ampoules à inhaler ; le petit « pop » que faisait l'ampoule lors de son ouverture allait donner quelques années  plus  tard  le  nom  évocateur  de « poppers » .

Durant les années 1970, un usage détourné du produit commence a apparaître : utilisation en association avec d'autres substances durant la guerre du Vietnam comme stimulant par les militaires américains, diffusion par les systèmes d'aération des « boîtes de nuits » pour augmenter la sensualité et enfin utilisation par le   milieu   homosexuel   comme un nouvel aphrodisiaque.  La renommée des « poppers » est alors à son apogée, des accidents commencent à apparaître, le produit est interdit en 1980.

 Actuellement, les poppers se présentent sous forme de petits flacons en verre de couleur brune d'une contenance d'une dizaine de millilitres (7 à 13 ml). Vendus dans    certains sex-shops    ou    bars« branchés» comme déodorant, désodorisant de pièce ou même comme décapant visuel ( !). Le prix varie de 10 à 15 euros.

 

Les substances utilisées dans la composition d'une « poppers »sont des nitrites aliphatiques (alkyliques ) comme le nitrite d'amyle de butyle , d'isobutyle , de propyle , d'isopropyle , de pentyle associés à des solvants . Ce mélange est particulièrement volatil.

 

Inhalé, les premiers effets apparaissent en 30 à 60 secondes et durent quelques minutes (2 à 5 minutes). Les usagers décrivent une subite et intense sensation de chaleur, une exacerbation de la sensualité, une forte désinhibition et une stimulation. Ces effets sont la conséquence directe de l'action des poppers :

- Une vasodilatation intense avec accélération du rythme cardiaque pouvant provoquer des sensations vertigineuses et une légère euphorie.

- Une action relaxante sur le muscle lisse, notamment sur les sphincters. Ceci expliquant peut-être la réputation de «drogue des homosexuels ». Par ailleurs l'effet aphrodisiaque des poppers avec désinhibition, prolongement et renforcement de l'orgasme a également attiré des usagers hétérosexuels.

 

La consommation de ce type de produit n'est pas sans risque ni danger pour l'usager :

- Des troubles directement liés à l'effet vasodilatateur, comme des céphalées, des vertiges pouvant aller jusqu'à la syncope, une hypertension intra-oculaire pouvant évoluer en glaucome,

- Des troubles dermatologiques se traduisant par une inflammation des ailes du nez, une dermatose faciale avec formation de croûtes jaunâtres caractéristiques (poppers dermatitis).

Des nécroses des cloisons nasales ont aussi été décrites.

- Les poppers ayant une action émétisante, des nausées et des vomissements peuvent survenir et entraîner l'étouffement si la conscience de la personne est altérée.

-Enfin, des anémies graves à type de méthémoglobinémie donnant au sujet une couleur caractéristique gris ardoise ont été décrites pour des usagers ayant une consommation régulière.

- Le risque majeur est la dépression respiratoire, nécessitant une prise en charge médicale d'urgence.  Elle serait due à un trop fort dosage du produit.

 

Produit aux effets multiples, les « poppers » sont plus vécues par les usagers comme un aphrodisiaque que comme une drogue.  

Un usage chronique avec une tolérance serait décrit par certains consommateurs. La question de la dépendance reste posée.

Accusées un temps d'être à l'origine du sida, des doutes persistent sur une possible action des «poppers» sur le système immunitaire, bien qu'aucune étude n'ait été menée a ce jour.

 


<< Retour à la liste des produits