Coin des professionnels
Vous êtes médecin, pharmacien
infirmier(e),étudiant(e),...?

Inscrivez-vous ici pour accéder à l'espace professionnel.
Identifiant :
Mot de passe :
Actualités
Conséquences sanitaires de la consommation de cocaïne en France : données du réseau français d'addictovigilance
Actualité du 12/10/2020

Le nombre et la gravité des complications liées à la consommation de cocaïne rapportées au Réseau français addictovigilance ayant augmenté, les autorités sanitaires françaises ont demandé une étude épidémiologique nationale des données collectées par ce réseau de 2010 à 2016. A cet effet, les notifications spontanées (NotS) liées à la cocaïne notifiées par les professionnels de santé ont été analysées ainsi que les données des enquêtes pharmacoépidémiologiques OPPIDUM (Observation des produits psychotropes illicites ou détournés de leur utilisation médicamenteuse) et DRAMES (Décès en relation avec l'abus de médicaments et de substances). Au total, 1265 notifications ont été analysées (augmentation de 510 % de 2010 à 2016). Les utilisateurs étaient principalement des hommes (952/1 261; 75 %), avec un âge médian de 35,0 ans [IQ25-75: 28-42]. La cocaïne a été consommée par voie intranasale par 52 % des utilisateurs (416/797), suivie de l'administration intraveineuse (32 %, 253/797) et de l'inhalation (24 %, 190/797). L'usage de cocaïne en poudre et de crack a été signalé dans 70 % (475/674) et 23 % (154/674) des  cas espectivement. La cocaïne a été consommée avec d'autres substances psychoactives et de l'alcool dans 47 % (603/1265) et 60 % (387/649) des cas. Les principales complications liées à la cocaïne étaient les complications psychiatriques (29 %), neurologiques (24 %) et cardiovasculaires (23 %). L'analyse des données de l'enquête OPPIDUM a montré qu'en 2016, 15,9 et 2,4 % des sujets inclus ont consommé de la cocaïne ou du crack la semaine précédant l'enquête, le taux le plus élevé de la période 2006-2016. L'enquête DRAMES indique que les décès liés à la cocaïne ont triplé entre 2014 et 2016. Ces données confirment que la consommation de cocaïne en France est préoccupante avec une augmentation du nombre de complications graves et de décès.
DOI: 10.1111/fcp.12603 d'après les actualités du RESPADD (11/10/2020)

<< Retour aux actualités