Coin des professionnels
Vous êtes médecin, pharmacien
infirmier(e),étudiant(e),...?

Inscrivez-vous ici pour accéder à l'espace professionnel.
Identifiant :
Mot de passe :
Définitions des produits
CHAMPIGNONS HALLUCINOGENES
pas d

 

 

 

 

Les champignons hallucinognes

 

 

 

 

 

Utiliss depuis l'aube de l?humanit, les champignons hallucinognes sont troitement lis des pratiques divinatoires, thrapeutiques ou religieuses chez divers peuples, notamment sur le continent sud-amricain.

Consomms par le chaman selon des rituels bien codifis : uniquement la nuit (l?usage de jour gnrerait la folie), toujours par paire (symbole de l'homme et de la femme) et associs des chants, psalmodies    et   invocations   d'esprit,   les champignons hallucinognes sont un moyen de modifier l'tat de conscience et d'avoir accs une dimension surnaturelle voire divine.

 

En Europe et notamment en France, plusieurs espces de champignons peuvent tre qualifies d'hallucinognes : Conocybe, gymnophilus, Panaeolus, strophaire et psilocybe.

Dans la pratique, le psilocybe semilanceata, l'amanita muscaria (amanite tue-mouche) et amanita panthrina (amanite panthre) semblent avoir la prfrence des usagers. Ces deux amanites semblent toutefois peu consommes, leur dnomination amanite , comme la mortelle amanite phallode, a peut tre gnr plus de craintes que d'intrts pour cette catgorie de champignons.

Il s'agit pourtant de champignons ayant des proprits psychotropes importantes dont l'usage existe depuis le moyen ge dans le cadre de pratiques de sorcellerie. Leur consommation entrane des troubles neuro- psychiques dus la prsence de muscimol et d'acide ibotnique, et se manifeste par une excitation, des tremblements, des crampes et une agitation pseudo-brieuse suivie d?hallucinations. Enfin, des troubles gastro-intestinaux importants sont redouter.

Actuellement, la famille des psilocybes, riche de 144 espces dont plus de 80 sont hallucinognes, est la plus apprcie. En France, 6 varits peuvent se rencontrer, en particulier psilocybe semilanceata , espce la plus commune et la plus recherche.

Ce petit champignon appel psilo , liberty cap , ou encore champignon magique (magic mushroom) se trouve l'tat naturel dans les herbes des pturages o ont sjourn des troupeaux (ovins, bovins), voire sur les pelouses de jardins publics ou d'immeubles l?automne.

Il prsente un chapeau en forme de cloche de couleur brun brillant dont la surface est assez collante. Il possde des lamelles de couleur brun-olivtre, dont les spores vont du brun fonc au pourpre. Le pied est fin, d'un diamtre variant de 0,75 2,5 cm. La hauteur totale est de 4 10 centimtres .Enfin si on le touche, la zone o a eu lieu le contact devient bleue, signalant ainsi la prsence de psilocine et de psilocybine, les deux substances responsables des phnomnes hallucinatoires.

La psilocybine est le principal ingrdient actif de ce champignon. La psilocine, un autre alcalode, tant prsente aussi, mais en plus petite quantit. Ces deux substances sont des drivs indoliques de structure proche de la srotonine avec une grande affinit pour certains rcepteurs (5-HT2) expliquant ainsi les effets psychodysleptiques puissants, proches de ceux induits par le LSD.

Le psilo constitue une drogue bon march, facilement accessible.

Gnralement cueilli par l'usager pour sa propre consommation, il est difficile de se faire une ide prcise de sa valeur marchande, le deal de psilocybes tant peu rpandu. Quelques euros pour une poigne de psilos semble raliste.

Les champignons sont gnralement consomms frais ou secs, avals tel quel ou bien sous forme d'infusion : la tisane de psilos . Une autre pratique consisterait rduire les champignons en poudre, aprs schage, et les fumer associs ou non du cannabis .Ce dernier mode d'utilisation semble toutefois trs peu rpandu.

Ingrs directement sur le lieu de ramassage, le plus souvent en groupe, les psilocybes commencent apparatre dans le cadre festif (soire entre amis) mais aussi dans les manifestations de plus grande envergure comme dans les raves-party.

Les quantits moyennes utilises vont de quelques champignons une quinzaine.

La puissance des effets produits n?est pas directement lie la taille du champignon et au nombre aval. Un psilo de petite taille peut tre trs riche en principes actifs et un spcimen de grande dimension, mme pris en grande quantit entraner peu d?effets. Dans la pratique, beaucoup d'usagers commencent par quelques champignons, et ajustent la quantit en fonction des rsultats produits et des sensations recherches.

Les effets produits voluent en deux phases :

- La premire phase dbute 20 30 minutes aprs la prise et se manifeste par des hallucinations visuelles apparaissant surtout quand le sujet ferme ou cligne des yeux, des hallucinations auditives et tactiles pouvant tre accompagnes de troubles digestifs type de nauses et de vomissements.

- Dans un deuxime temps, il apparat une dsinhibition pouvant se manifester par des rires ou des ractions violentes, une dsorientation temporo-spatiale, une sensation de lgret ou l'inverse de pesanteur corporelle pouvant donner lieu des vertiges et des troubles de l'quilibre avec un fort risque de chute .Ces multiples effets peuvent durer de 4 6 heures.

Sur le plan somatique, l'action de ce type de champignon se manifeste par : une augmentation du diamtre de la pupille, une tachycardie accompagne d'une hypertension artrielle, une lvation de la temprature corporelle et une hyperglycmie .Enfin, des nauses et vomissements importants peuvent exposer l?usager des risques multiples (dshydratation, inhalation...). Sur le plan psychique, l'exprience des champignons hallucinognes peut tre ressentie de faon positive ou ngative. Du good- trip o les sensations visuelles sont vcues agrablement par le sujet, au bad-trip o les phnomnes hallucinatoires sont gnrateurs de mal-tre, et la limite de terreur (horror-trip), l'ventail des ractions est assez vaste.

Selon la personnalit du sujet, sa fragilit, son tat psychologique du moment, la consommation de psilos peut induire divers symptmes :  une anxit pouvant aller jusqu' l'attaque de panique,  un syndrome dpressif plus ou moins svre et des ractions violentes ou suicidaires pouvant avoir de graves consquences (automutilation, dfenestration ...). Enfin, des troubles psychiatriques proche de la psychose peuvent apparatre : dpersonnalisation, incapacit distinguer l'illusion de la ralit, troubles de l'humeur, impression d'tranget et de bizarrerie du monde extrieur, ides dlirantes et pisodes d'hallucinations rcurrentes (phnomne de flash-back).

Li au dpart des pratiques mystiques, l'image des champignons hallucinognes a volu. Facile d?accs, peu coteux, l'usage s'est rpandu auprs des jeunes, aid en cela par l'aspect naturel du produit.

La question d'une dpendance psychologique est pose. Le refus de la ralit et le refuge dans un monde imaginaire peuvent inciter un usage chronique avec des risques de troubles de la mmoire et une altration de la personnalit pouvant voluer en troubles graves.

Bien qu?aucun dcs par surdosage n'ait t signal avec les champignons de ce type, la confusion engendre par l?usage de cette drogue peut tre la cause d'accidents mortels (chutes, accidents de la route, prises de risques inconsidrs).

 


<< Retour la liste des produits