Coin des professionnels
Vous êtes médecin, pharmacien
infirmier(e),étudiant(e),...?

Inscrivez-vous ici pour accéder à l'espace professionnel.
Identifiant :
Mot de passe :
Définitions des produits
Ecstasy
ecstasy

 

 

 

 

 

 

 

 

Du MDMA L'ecstasy

 

Il s'agit l'origine d' un mdicament synthtis en 1912 et brevet en 1914 par le laboratoire Merck qui fut peu ou pas utilis ,ou alors de faon exprimentale sur certains soldats des troupes allemandes lors de la premire guerre mondiale pour ses proprits anorexignes et stimulantes. En 1950, l'arme amricaine s'intresse ce produit et se livre son tour a des exprimentations. Dans les annes 70, le biochimiste Alexandre Schulgin resynthtise a nouveau la molcule. Le but tant de l'utiliser comme dsinhibiteur dans le cadre de psychothrapies. Les recherches sur les effets du produit se dveloppent, notamment dans le domaine de la psychiatrie. Au dbut des annes 80, des tudiants amricains, consommateurs de cette substance, lui donnent le nom d'Ecstasy (ravissement, transport de joie...) Le produit va se rpandre en Grande-Bretagne et enfin gagner les autres pays d'Europe par le biais du tourisme et des premiers rassemblements festifs.

 

QU?EST CE QUE C'EST ?

Sous le nom d'ecstasy se cache gnralement le  3-4 Mthylne-dioxymthamphtamine (MDMA), une substance appartenant la famille des phnylthylamines ; mais aussi de nombreuses substances drives ou proches chimiquement : MDA, MDEA, MMDA, DMMDA, PMA, TMA, DDPR,DOB, DOET, DOM, 2CB ...Il serait donc plus juste de parler des ecstasys,devant les multiples produits pouvant entrer dans la composition d'un comprim vendu sous cette appellation, sachant aussi que certains comprims ne contiennent pas l?ombre d?une molcule de MDMA. L'ecstasy est un entactogne  ou empathogne , il donnerait l'impression de pouvoir se mettre la place d'autrui, amliorant ainsi la capacit entrer en relation avec les autres (empathie) Je ressens ce que tu ressens, je te comprends, nous ne faisons qu'un .

Pharmacologiquement, l'ecstasy se comporte comme une amphtamine et un hallucinogne :

-Effet srotoninergique se traduisant par une libration massive de srotonine avec inhibition de sa synthse et un blocage de sa recapture entranant des effets hallucinognes LSD-like

- Effet stimulant sur le systme dopamine et noradrnaline se traduisant par une action psychostimulante amphtamine-like. 

 

DENOMINATIONS :

Les noms pour parler de l'ecstasy sont multiples : E, X, XTC TAZ, Ecta, Pilule d'amour, Chamalow, cochon rose ou tout autre nom li au dessin figurant sur le comprim (Mitsubishi, couronne, euro, 007, poisson ...)

 

ASPECTS, MODE DE CONSOMMATION :

L'ecstasy se prsente sous forme de comprim (plus rarement de glule) de couleur variable (blanc, bleu, rose...) orn d'un motif ($, dessin gomtrique, logos, personnage de BD...) qui serait cens donner la nature du produit (composition, effets)

Dans la ralit, il s'agit d'une garantie illusoire pour l'usager : deux comprims de mme couleur et avec le mme dessin n'ont pas forcement la mme composition et donc des effets et une toxicit diffrente.

Le prix moyen d'un comprim d'ecstasy est de 15 ? , voir un peu plus si le produit est cens tre de qualit en provoquant un maximum d'effets.

Associ au milieu festif et la musique techno, l?ecstasy est prise par voie orale (on dit GOBER) le plus souvent en groupe dans le cadre de soires rave , mais plus largement aussi dans les discothques, runions festives et dansantes entre amis, les bars branchs voir dans les stades lors de manifestations sportives (en Italie notamment).

Toutefois, la consommation hors milieu festif collectif existe. Un usage rptitif  (3 4 fois par semaine, voir plus) et solitaire commence voir le jour laissant plus penser un usage toxicomaniaque que rcratif.

La composition d'un comprim est trs variable, pour le MDMA la teneur va de quelques milligrammes   200mg par comprime.

Enfin l'ge de la premire prise de ce produit tend diminuer : prs de 4 pour cent des garons scolariss de 14 18 ans ont dj gob au moins une fois de l?ecstasy.

 

EFFETS

Vu le cadre principal d'utilisation (raves), les consommateurs d'ecstasy sont la recherche d?nergie, de performance et de la suppression de leurs inhibitions (blocage .dfenses ...)  A ceci s'ajoute l'aspect empathogne du produit : la relation a un  autre est plus facile. Comme pour la plupart des drogues, les effets varient en fonction, de la vulnrabilit du sujet, du contexte d'utilisation et de la tolrance dveloppe au produit.

Dans les 30 minutes qui suivent la prise, le consommateur traverse une priode de dsorientation durant environ une demi-heure avec des mouvements de crispation spasmodique, en particulier au niveau de la mchoire (trismus), il s?en suit une priode de stimulation euphorique : abolition de la sensation de fatigue, de faim, une augmentation du tonus musculaire, une amlioration des performances physiques, et l?envie irrpressible d'avoir des mouvements rptitifs en accord avec la musique ambiante .

Sur le plan psychologique, l'anxit des premiers instants est suivie d'une sensation de bien-tre et de plaisir, de libert dans la relation avec les autres, de modifications des perceptions sensorielles : sensualit exacerbe

.besoin de contacts physiques.

Enfin, des troubles de mmoire apparaissent, la notion du temps est perturbe. L'ecstasy, quand il s'agit bien de MDMA ou de produit de la mme famille, n'entrane pas d'hallucinations visuelles. mais plutt des distorsions des perceptions auditives et du toucher. Contrairement une ide rpandue, l'ecstasy n'a pas d'effet aphrodisiaque, c'est plutt la sensualit qui est majore. Ces effets durent de 3 6 heures pour une dose moyenne de l00mg de MDMA ; il est donc frquent de multiplier les prises lors de rave-party afin d'tre sous produit durant toute la fte et tre capable de tenir pendant parfois plus de 24 heures.

 

RISQUES ET DANGERS

Sur le plan somatique :L'hyperthermie est le risque majeur pour le consommateur : l'ambiance des raves  avec la  foule, la temprature leve ,l?activit physique intense et prolonge,la dshydratation,la consommation de boissons nergtiques riches en acides amins ( smart drinks) en font un contexte particulirement potentialisateur de la toxicit de l'ecstasy  ( le MDMA pouvant lui seul provoquer ce type de troubles ).

3 4 heures aprs la prise, les symptmes apparaissent en quelques minutes aprs une priode d'agitation, de sudation intense, de variations tensionnelles et d'acclration du rythme cardiaque. La temprature monte plus de 40, le sujet perd connaissance,il peut tre pris de convulsions avec trismus et de mydriase ractive .Il s'agit d'une urgence vitale ncessitant une prise en charge mdicale (ranimation, injection de dantrolne ...)Si les formes mineures peuvent rgresser rapidement, les formes fulminantes peuvent entraner la mort en quelques instants. L'hyperthermie n'est pas lie la dose ingre : quelques milligrammes peuvent suffire. De mme, elle peut survenir aprs de multiples prises bien tolres par le pass. Il s'agirait d'une vulnrabilit du sujet apparaissant dans certains contextes d'environnement et d'utilisation du produit.

Les conseils donns aux utilisateurs : hydratation rgulire et temps de repos semblent tre un minimum, sans toutefois donner la garantie d'chapper ce type d?accident.

Enfin l?hyperthermie peut tre associ une rhabdomyolyse, une coagulation intravasculaire dissmine et des dfaillances viscrales multiples :

-des hpatites surviennent au dcours d?un syndrome hyperthermique, mais aussi apparaissant de faon isoles .plusieurs jours aprs la prise du produit avec cytolyse, insuffisance hpato-cellulaire et encphalopathie. A noter qu'un usage rpt de MDMA peut entraner une statose voire voluer vers une cirrhose du foie.

-des nphrites : occasionns par la dshydratation et aussi par les substances associes au MDMA sont possibles.Les risques ne se limitent pas l'hyperthermie ;

-Hypertension et arythmie cardiaque, associs des troubles de la coagulation peuvent tre responsables d'hmorragies crbrales.

-Troubles mtaboliques : hyponatrmie voluant en encphalopathie pouvant passer inaperue car ces manifestations voquent le sommeil.

-Enfin des troubles neurologiques type d?accidents ischmiques crbraux, hmorragies et thromboses peuvent survenir ; sans doute dans le cas d'association d'autres drogues.

Sur le plan psychique :

-des ractions aigues : type de crise d?angoisse, voire attaque de panique ne sont pas rares. Elles peuvent s'accompagner de ractions violentes (passage l'acte possible) avec des expriences douloureuses avec sentiment de bizarrerie, d'tranget et de transformation corporelle proches de la psychose : je sentais mon corps se dformer et partir dans tous les sens...

-des raction plus long terme :dans les jours qui suivent la prise d?ecstasy  le consommateur une sensation de gueule de bois des douleurs musculaires la mchoire en particulier ,une somnolence ,des difficults se concentrer ,des troubles mnsiques et des variations de l?humeur (dysphorie ).

Pour certains usagers, un tat confusionnel avec anxit et insomnie peut durer plusieurs semaines mme si la prise d'ecstasy tait limite un seul comprim. Pour d'autres un tat dpressif plus ou moins grave peut survenir, accompagn d'angoisse et de troubles du sommeil. Enfin, des perturbations durables ont t dcrites chez des consommateurs d'ecstasy  (ou drogue prsente comme telle) ; des  troubles d?allure psychotique plus ou moins svre ncessitant parfois une prise en charge en structure spcialise peuvent apparatre .La neurotoxicit de l?ecstasy est actuellement l?objet de recherches et de dbats. Une altration du systme srotoninergique observe chez l?animal serait peut-tre transposable l'tre humain.

 

CONCLUSION : N au dbut du 20me sicle, le MDMA a trouv sa place dans le catalogue des drogues utilises en ce dbut de 21me sicle. L'ecstasy du dpart (MDMA) s'est enrichi de molcules imagins par les dsigner-drugs (il s?agit de, narcochimistes bricolant de nouvelles molcules non rpertories, ce qui permet d'chapper a la lgislation). Il n'est pas rare que le produit vendu sous le label ecstasy soit un cocktail de substances tout aussi toxiques : LSD, ktamine, cafine ,phdrine anabolisants, analgsiques , antipaludens, benzos,antidpresseurs,amphtamines....La dangerosit de l'ecstasy est bien relle. Les associations auto-support, les structures prsentes sur les lieux de consommation mettent en place des actions : information, testing des produits (MDMA ou pas), chill-out room (lieu de repos tempr), parfois une antenne mdicale. Pourtant, les mdias se font l'cho chaque anne du dcs d'utilisateurs de ce type de produit pris seul ou en association avec d'autres substances. La consommation d'ecstasy a volu, elle n'est plus rserve au milieu festif des raves, un usage rgulier pose la question de la dpendance psychologique. Enfin, ecstasy et cannabis sont les substances illicites les plus consommes par les plus jeunes (adolescents) .La banalisation du produit a occult ses dangers, a moins que la prise de risque volontaire en soit l?intrt.    

J.M.S         

 


<< Retour la liste des produits